Risque bruit

En France, un actif sur cinq est exposé à un niveau sonore pouvant être à l’origine d’une surdité professionnelle.

Source : enquête SUMMER 2010

Généralités

De nombreux secteurs d’activité sont susceptibles d’exposer leurs salariés à des niveaux sonores pouvant provoquer des pertes d’audition : imprimerie, bois, automobile, métallurgie, agroalimentaire, bâtiment et travaux public …

Comme l’oreille est également au centre de notre système de gestion de l’équilibre, les effets de l’exposition au bruit ne se limitent pas à la perte d’audition, mais également à la difficulté de concentration, la fatigue, l’irritabilité, la baisse de la vigilance, la désorientation. Cette exposition peut aussi entrainer des effets moins attendus que sont l’hypertension, le stress, les troubles du sommeil …

Graphique échelle des bruits en décibels

Ce que nous dit la réglementation

 

LEX,8h   Niveau d’exposition quotidienne au bruit pondéré A, ou niveau sonore moyen auquel est exposé un salarié. Il correspond à la dose de bruit reçue par le salarié pendant la durée effective de la journée de travail et ramenée sur la base de 8 heures. Il est exprimé en dBA.
LpC Niveau de pression acoustique de crête, ou niveau maximal de la pression acoustique à un moment donné (choc ou impulsion sonore), pondéré C. Il est exprimé en dBC.
Bruits réglementation

En savoir plus

Documents STSA

Bruit Protection Collective
LIRE

Bruit Protections Individuelles
LIRE

Dépliant Risque Bruit
LIRE