Outil de simulation

Sélectionnez les différents risques correspondant à la situation professionnelle. S'il n'y a pas d'exposition particulière, cliquez sur le premier bouton.

Pas d'exposition particulière

Travailleur de nuit

En savoir plus

Travailleur de nuit

Définition

Article L3122-2 du Code du Travail :

Tout travail effectué au cours d’une période d’au moins neuf heures consécutives comprenant l’intervalle entre minuit et 5 heures est considéré comme du travail de nuit.

La période de travail de nuit commence au plus tôt à 21 heures et s’achève au plus tard à 7 heures.

Moins de 18 ans non affecté aux travaux réglementés

En savoir plus

Moins de 18 ans non affecté aux travaux réglementés

Le code du travail (article D4153-4) précise qu’un mineur ne peut être affecté qu’à des travaux légers qui ne sont pas susceptibles de porter préjudice à sa sécurité, à sa santé ou à son développement.

Femme enceinte (déclarée), allaitante ou venant d’accoucher

En savoir plus

Femme enceinte (déclarée), allaitante ou venant d’accoucher

La prise en compte de ce risque nécessite la déclaration de la grossesse à l’employeur.

Titulaire d’une pension d’invalidité

Travailleur handicapé (TH)

Salarié exposé aux Agents biologiques groupe 2 (AB2)

En savoir plus

Salarié exposé aux Agents biologiques groupe 2 (AB2)

Les agents biologiques sont classés en grandes catégories : bactéries, champignons microscopiques, virus, parasites et prions.

 

Les agents biologiques du groupe 2

Peuvent provoquer une maladie chez l’homme et constituer un danger pour les travailleurs. Leur propagation dans la collectivité est peu probable et il existe généralement une prophylaxie ou un traitement efficace.

Exemples :

  • agents de la petite enfance (varicelle, coqueluche, oreillons…) ;
  • virus de la grippe, de l’hépatite A, des gastro-entérites,… ;
  • bactéries provoquant la salmonellose, la leptospirose, la pneumonie ;
  • parasites provoquant la toxoplasmose… ;
  • la teigne.

 

Consulter notre page sur le risque biologique.

Salarié exposé aux champs électromagnétiques si VLE dépassée

Moins de 18 ans affectés aux travaux réglementés

En savoir plus

Moins de 18 ans affectés aux travaux réglementés

Les jeunes travailleurs de moins de 18 ans constituent une catégorie particulière de salariés. En raison de leur inexpérience en milieu professionnel, des dispositions spécifiques sont prévues par la réglementation afin de mieux préserver leur santé et leur sécurité. Certains travaux particulièrement dangereux leur sont notamment interdits.

De manière générale, il est interdit d’employer des jeunes de moins de 18 ans et des apprentis à des travaux les exposant à des risques pour leur santé, leur sécurité, leur moralité ou excédant leurs forces. Ce principe général est ensuite décliné par le Code du travail, travaux par travaux. Néanmoins, pour les besoins de leur formation professionnelle, il est possible de déroger à ce principe sous certaines conditions.

Consulter le dossier de l’INRS pour en savoir plus sur la liste des travaux interdits et réglementés.

Salarié exposé à la manutention manuelle, port de charges > 55kg (dans les conditions de R4541-9)

En savoir plus

Salarié exposé à la manutention manuelle, port de charges > 55kg (dans les conditions de R4541-9)

Article R4541-9 du Code du travail :

Lorsque le recours à la manutention manuelle est inévitable et que les aides mécaniques prévues au 2° de l’article R. 4541-5 ne peuvent pas être mises en œuvre, un travailleur ne peut être admis à porter d’une façon habituelle des charges supérieures à 55 kilogrammes qu’à condition d’y avoir été reconnu apte par le médecin du travail, sans que ces charges puissent être supérieures à 105 kilogrammes.
Toutefois, les femmes ne sont pas autorisées à porter des charges supérieures à 25 kilogrammes ou à transporter des charges à l’aide d’une brouette supérieures à 40 kilogrammes, brouette comprise.

Salarié exposé à l’amiante

Salarié exposé au plomb

Salarié exposé aux agents CMR

En savoir plus

Salarié exposé aux agents CMR

Définitions

  • Cancérogène  : Agent chimique dangereux à l’état pur (amiante, poussières de bois, benzène…) ou en mélange ou procédé pouvant provoquer l’apparition d’un cancer ou en augmenter la fréquence.
  • Mutagène ou génotoxique  : produit chimique qui induit des altérations de la structure ou du nombre de chromosomes des cellules. Les chromosomes sont les éléments du noyau de la cellule qui portent l’ADN. L’effet mutagène (ou atteinte génotoxique) est une étape initiale du développement du cancer.
  • Toxique pour la reproduction ou reprotoxique  : produit chimique (plomb par exemple) pouvant altérer la fertilité de l’homme ou de la femme, ou altérer le développement de l’enfant à naître (avortement spontané, malformation…).

(Source : www.inrs.fr/risques/cmr-agents-chimiques/ce-qu-il-faut-retenir.html)

Salarié exposé aux Agents biologiques pathogènes groupes 3 et 4 (ABP3 et 4)

En savoir plus

Salarié exposé aux Agents biologiques pathogènes groupes 3 et 4 (ABP3 et 4)

Les agents biologiques sont classés en grandes catégories : bactéries, champignons microscopiques, virus, parasites et prions.

 

Les agents biologiques du groupe 3

Peuvent provoquer une maladie grave chez l’homme et constituer un danger sérieux pour les travailleurs. Leur propagation dans la collectivité est possible, mais il existe généralement une prophylaxie ou un traitement efficace.

Exemples :

  • virus d’hépatites B et C, de l’herpès, de la fièvre jaune, de la dengue, de la rage, du SIDA, des encéphalite à tiques ;
  • bactérie de la tuberculose ;
  • parasites provoquant la toxoplasmose, les ténias.

 

Les agents biologiques du groupe 4

Provoquent des maladies graves chez l’homme et constituent un danger sérieux pour les travailleurs.Le risque de leur propagation dans la collectivité est élevé. Il n’existe généralement ni prophylaxie ni traitement efficace.

Exemples :

  • des agents pathogènes de grande épidémie (virus Ebola…)
  • des agents de laboratoires de recherche

 

Consulter notre page sur le risque biologique.

Salarié exposé au risque hyperbare

Salarié exposé au risque de chute de hauteur lors du montage / démontage d’échafaudage

Habilitation de conduite de certains équipements automoteurs et de levage (CACES)

Habilitation électrique (travaux sur installations électriques)

Risques particuliers motivés par l’employeur

Salarié exposé aux Rayonnements ionisants (catégorie A)

En savoir plus

Salarié exposé aux Rayonnements ionisants (catégorie A)

Les travailleurs exposés aux rayonnements ionisants sont classés en deux catégories. Ce classement se fait sur la base de l’évaluation individuelle préalable.

Selon l’article R4451-57 du Code du travail, sont classés par l’employeur en catégorie A, les travailleurs susceptibles de recevoir sur 12 mois consécutifs :

  • une dose efficace supérieure à 6 mSv,
  • et/ou une dose équivalente supérieure à 150 mSv pour la peau et/ou les extrémités.

Salarié exposé aux Rayonnements ionisants (catégorie B)

En savoir plus

Salarié exposé aux Rayonnements ionisants (catégorie B)

Les travailleurs exposés aux rayonnements ionisants sont classés en deux catégories. Ce classement se fait sur la base de l’évaluation individuelle préalable.

Selon l’article R4451-57 du Code du travail, sont classés par l’employeur en catégorie B, tous les travailleurs susceptibles de recevoir sur 12 mois consécutifs :

  • une dose efficace supérieure à 1 mSv,
  • et/ou une dose équivalente supérieure à 15 mSv pour le cristallin et/ou à 50 mSv pour la peau et/ou les extrémités.